Jeûne intermittent sec: la méthode ramadan?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Le jeune intermittent possède plusieurs variantes. Parmi elles on trouve la méthode ramadan qui est d’une manière sèche.

alt_a_changer

Le jeune intermittent sec

Par rapport à tous les autres jeunes, la méthode sèche interdit de boire et donc de consommer de l’eau. Elle est notamment présente dans plusieurs religions comme l’islam avec le ramadan. On rappelle que le jeune intermittent consiste à alterner entre des phases de jeune, sans boire ni manger, et des phases d’alimentation. Quand on fait le ramadan, on ne peut manger que lorsque le soleil est couché.

Souvent, le jeune intermittent est réalisé dans un but de perte de poids, si ce n’est pas religieux.

Il a été l’objet de plusieurs études car se priver à la fois d’un repas et d’une hydratation régulière peut avoir des effets sur la santé.

Des questions se posaient sur le taux de cortisol, l’hormone responsable du stress et la perte de masse musculaire. Les conclusions de ces études montrent que le jeune intermittent sec n’a pas d’effet sur le taux de cortisol moyen. De plus, il ne fait pas perdre significativement de muscle et fait même diminuer la masse graisseuse.

De plus, d’autres recherches ont démontré que le régime intermittent de manière sèche serait plus efficace que des stratégies de régime classiques.

Les bienfaits du ramadan

  • Amélioration de la fonction et protection cognitive

Réduire son alimentation peut avoir des effets positifs sur le cerveau. Par exemple, on note une protection accrue des neurones face à la dégénérescence ou une augmentation de la création de nouveaux neurones. De plus, il y a un effet sur la plasticité cérébrale qui est la capacité du cerveau à remodeler ses connexions en fonction des expériences.

Un jeune sec va notamment faciliter la production de cétone. Les corps cétoniques agissent sur le cerveau en réduisant le glutamate (non régulé, cela peut causer la mort neuronale) et le stress oxydatif.

  • Un équilibre des lipides

La méthode ramadan permet d’influer sur les niveaux de cholestérol présents dans l’organisme. Les bons voient leur taux augmenter alors que les mauvais diminuent. Les triglycérides diminuent également.

  • Contrôle glycémique

Le taux de glycémie est un marqueur important quand on parle de métabolisme. Or, quand on fait un jeune sec, on réduit le glucose jusqu’à 50 %, ce qui a un effet sur l’insuline.

  • Action anti-inflammatoire

Faire un jeune permet de faire chuter les niveaux d’inflammation, notamment en réduisant les niveaux de leucocytes qui sont des cellules immunitaires.

  • Baisse de la tension artérielle

La tension artérielle systolique connaitrait une baisse remarquable à la suite d’un jeune intermittent sec comme peut l’être le ramadan.

  • Prévention des maladies coronariennes

Les maladies coronariennes sont des maladies ayant attrait aux artères qui vascularisent le cœur. Cela a pour conséquence un apport en sang insuffisant pour les muscles cardiaques. Réduire son alimentation et son hydratation grâce au jeune permettrait de mieux prévenir ces maladies, particulièrement dangereuses.

  • Santé des os

Enfin, la méthode dite du ramadan a pour effet d’augmenter la molécule PTH, parathyroïdienne, particulièrement importante pour la formation et l’intégrité des os.

Dans tous les cas, il est important de conserver une bonne alimentation dans les moments où l’on mange en cas de jeune.


Lisez aussi:

Jeûne intermittent et fatigue: ne dépassez pas vos limites!

Le danger du jeûne intermittent: l’hypothyroïdie!