Le jeûne intermittent et la femme enceinte: danger!

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Faire un jeune intermittent pendant la grossesse peut s’avérer utile pour perdre les kilos en trop. Faut-il le faire vraiment ?

alt_a_changer

Jeûner pendant la grossesse

Avoir un enfant est pour une mère la plus belle chose qui soit. Le problème c’est que cela bouleverse, à la fois de la vie de la maman, mais aussi du couple en général.

Le problème se pose notamment dans la religion musulmane. En effet, il est possible que la femme tombe enceinte pendant la période du ramadan. Cette tradition est un jeune intermittent dit sec. Un jeune intermittent de manière classique consiste à alterner des phases d’alimentation et de jeune. La méthode la plus connue est la méthode 16/8. Le ramadan est plus extrême, car il ne permet pas de s’hydrater.

Toutefois, il faut savoir que l’alimentation est importante dans le cas d’une grossesse, à la fois pour la maman et le bébé. Quand on est enceinte, il y a des aliments à privilégier et d’autre moins. Il faut bien évidemment veiller à consommer une variété d’aliments, avec des fruits et des légumes. Cela s’applique même sans grossesse, mais c’est particulièrement essentiel quand un bébé arrive.

Le jeune intermittent fait en sorte qu’un repas est sauté dans la journée. Traditionnellement c’est le petit-déjeuner ou le diner qui est éliminé, car ils sont les plus « faciles » à enlever de l’alimentation.

Faire un jeune intermittent quand on est enceinte

Quand on est enceinte, il est déconseillé de réaliser n’importe quel type de jeune. Des études menées sur les femmes enceintes durant le ramadan montrent qu’un jeune n’aurait pas ou peu d’effet sur les nouveaux nés.

Cependant d’autres recherches suggèrent que les personnes nées d’une mère ayant fait un jeune intermittent durant la grossesse auraient plus de problèmes de santé au cours de leur vie.

Quoi qu’il en soit, il faut savoir que réaliser un jeune intermittent va forcément priver d’un apport calorique journalier puisqu’on ne fait plus que deux repas au lieu de trois. Une grossesse va forcément faire prendre du poids à la mère car celle-ci va réaliser moins de sport et manger plus, car l’appétit est décuplé.

La réalisation d’un jeune intermittent pour les personnes enceintes est donc à proscrire. Pour les musulmans, il est notamment conseillé de reporter ce jeune. La préoccupation principale au moment de la grossesse doit être de tout faire pour que le bébé arrive en bonne santé. Il est donc essentiel que l’enfant soit assez nourri.

Dans tous les cas, la mère va forcément ressentir le besoin d’avoir assez de nutriments pour ne pas être en mauvaise forme. Il faut donc bien s’alimenter et s’hydrater régulièrement.

À la fin de la grossesse, il est cependant possible de réaliser ce jeune intermittent, pour perdre vos kilos en trop et retrouver votre corps tel qu’il était avant. Cela doit se faire en respectant une bonne hygiène de vie. Il est donc possible de l’associer à une pratique sportive régulière comme peut l’être la natation et la course à pied.


Lisez aussi:

Le danger du jeûne intermittent: l’hypothyroïdie!

Les bienfaits du jeûne intermittent?