Jeûne intermittent: comment ça marche?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



Faire un jeune intermittent répond à de nombreux besoins. Dans la réalité, comment cela fonctionne ?

alt_a_changer

 

Jeûner, mais pourquoi ?

Se priver d’alimentation durant un moment répond à de nombreux besoins. Un jeune intermittent consiste à alterner deux phases : une d’alimentation où les repas sont autorisés. L’autre est une phase de jeune c’est-à-dire qu’on ne peut pas s’alimenter.

Le type de jeune intermittent le plus connu et plus populaire est la méthode 16/8. Vous l’aurez compris, il s’agit de ne pas manger durant 16 heures et pouvoir le faire pendant 8 heures sur une journée. Des variantes comme le 20/4 ou le OMAD existent.

Longtemps associé à la tradition religieuse, le jeune est par exemple présent dans la tradition musulmane avec le ramadan. Dans cette pratique, en plus de ne pas manger pendant un moment, on ne peut pas s’hydrater non plus. C’est ce qu’on appelle un jeune sec.

Les bienfaits associés au fait de jeûner sont nombreux. C’est pour cela que de nombreuses personnes commencent à s’y intéresser. On peut passer en revue les points positifs du jeune : une peau neuve, la perte de poids, mettre le système digestif au repos, lutter contre les maladies cardio-vasculaires. Cela permettrait également d’apaiser son esprit.

Le jeûne et le processus d’autophagie

Les avantages du jeune, cités précédemment, sont ceux qui sont le plus courant. Ils répondent à un besoin d’une partie de la population. Les bienfaits du jeûne intermittent ne s’arrêtent pas ici.

On peut s’intéresser au processus d’autophagie.

Ce terme a été inventé par le prix Nobel de biologie de 1974 Christian de Duve. Processus découvert dans les années 60, c’est une forme de nettoyage cellulaire. Concrètement, l’autophagie est un phénomène régulier et ordonné qui consiste à décomposer et recycler des composants cellulaires. Cela se déroule lorsque les cellules n’ont pas assez d’énergie pour survivre.

On le sait, une cellule humaine possède une durée de vie. Lorsque tous les composants cellulaires en fin de vie sont éliminés, le processus de renouvellement peut commencer. De nouveaux tissus pour former de nouvelles cellules sont alors créés.

Finalement on peut comparer les cellules à une voiture dont il faut remplacer les pièces au fur et à mesure du temps.

La combinaison d’un jeune et de l’autophagie est particulièrement intéressant pour la santé. Le jeune aurait un effet détoxifiant, car il permettrait « d’activer » le phénomène de remplacement des cellules. Cette détoxification serait même plus efficace qu’un régime hypotoxique, car elle s’exerce au sein même des cellules.

Le jeune et l’autophagie peuvent également être considérés comme des processus anti-âge. Puisque c’est un processus qui renouvèle les cellules, on évite ainsi d’avoir une composition cellulaire vieille et usée. Il y a donc un ralentissement du vieillissement des cellules. Utiliser l’autophagie pour avoir une belle peau et allonger son espérance s’avère être particulièrement intéressant.

Finalement, la période d’alimentation du jeune peut également être le moyen de pouvoir travailler ces bienfaits. Il faut faire attention à ce que l’on mange pour réussir son jeune et atteindre ses objectifs.


Lisez aussi:

Soulager son intestin irritable avec le jeûne intermittent?

Jeûne intermittent: est-ce efficace pour nettoyer son foie?